Les actualités de Pellehaut Les actualités

Fin des Vendanges 2013

Après un hiver classique, un printemps froid et particulièrement arrosé a entrainé un retard de la végétation de 14 jours par rapport à une année « normale » et a eu un impact catastrophique sur la floraison.
La quantité et la fréquence des précipitations ont été particulièrement inquiétantes durant les mois de mai et juin. Paradoxalement ces dernières n’ont pas généré une pression trop forte de maladies et n’ont pas eu d’incidences sur la quantité de la récolte. De ce fait nous avons pu interrompre les traitements anti-mildiou et oïdium dès le début du mois de Juillet sur les cépages les plus précoces.

A la floraison, la vigne n’aime ni l’eau ni le froid. Elle a su nous le démontrer par la coulure (raisins non fécondés) et le millerandage (raisins qui ne grossissent pas) de certains cépages entrainant des pertes de récolte allant jusqu’à 70% sur certains cépages (Merlot, Chardonnay et Colombard).

Les deux mois suivants ont été très secs et chauds, mais n’ont pas permis de rattraper le retard pris par la végétation. De ce fait les vendanges ont débuté le 19 septembre avec la Folle blanche puis les Sauvignon et Chardonnay, récoltés fin septembre. Quelques jours plus tard les colombards ainsi que les merlots nous ont montré que les dégâts constatés après la floraison étaient toujours là et qu’il n’y avait pas eu de phénomène de compensation : perte de volume de 40 % sur Colombard et 70% sur Merlot…
Heureusement, les autres cépages n’ont pas été autant affectés par la coulure et présentaient visuellement un rendement normal. Malheureusement, la caractéristique du millésime a fait que les peaux étaient épaisses, les pépins nombreux et gros et donc qu’il y avait peu de jus… Il en résulte une chute de rendement par rapport à une bonne année de 35% sur l’ensemble de la récolte.

Les caractéristiques du millésime sont donc :

-rendements très faibles, donc peu de vin, ce qui probablement va générer des ruptures de stock à l’automne 2014 sur certaines cuvées, et nous obligera à commercialiser le millésime 2014 en fin d’année 2014.

-très belle qualité avec des rouges très colorés et fruités, des blancs secs frais et aromatiques, des moelleux très concentrés et riches en sucre. Tout ceci est dû à la maturation très lente du millésime et comme toujours une très belle arrière saison (nuits fraîches et journées chaudes sans excès de pluies).

Aujourd’hui, vendredi 25 octobre après une semaine où les températures ont dépassé les 25°C durant les après midi, nous terminons les vendanges sur nos meilleurs côteaux en ramassant des raisins très sains à la limite de la surmaturité, des Gros Manseng à 14% des Petit Manseng à 16% et des vielles vignes de Cabernet Sauvignon à 13%.

L’Eté Gascon est toujours au rendez-vous !